Splendeurs et misères des courtisanes

Suite des Illusions perdues, Splendeurs et misères des courtisanes est composé de quatre parties. Le livre met en scène les aspects souterrains de la société, en explorant le monde du crime et de la prostitution. Le premier est dominé par le personnage satanique du forçat évadé, Don Carlos Herrera, qui connaîtra une forme de rédemption sociale dans sa dernière incarnation ; le second montre une jeune prostituée, Esther, rachetée par son amour pour Lucien Chardon de Rubempré, le poète sans volonté dont l'ambition et la vanité sont les ressorts tragiques du roman.